Blog

Ratzwiller : Une passion qui se compte en milliers d’allumettes

La cinquantaine entamée, Jean-Marc Haar s’est découvert une passion à laquelle il consacre de nombreuses heures. Inlassablement, il réalise des maquettes avec des allumettes.

jean-marc-haar-a-concu-un-nombre-impressionnant-de-pieces-realisees-avec-des-allumettes-photo-dna-1453310975

Jean-Marc Haar a conçu un nombre impressionnant de pièces, réalisées avec des allumettes. PHOTO DNA

« J’ai toujours aimé assembler des pièces. Quand j’étais jeune, je construisais des bateaux et des avions en plastique. Il y a trois ans, j’ai découvert sur Internet une réplique de Notre-Dame de Paris. J’ai commandé le kit de fabrication avec le plan, les allumettes et la colle », indique Jean-Marc Haar.

Il réalisait là sa plus grande pièce à laquelle il a consacré 750 heures de travail. Elle mesure 80 cm de long, 60 cm de haut pour une largeur de 30 cm. Le travail est minutieux, précis dans le détail.

« Il faut juste être concentré et patient, car les allumettes sont minuscules. Les plus petits bouts ne font que 2 mm ».« Cette nuit encore, j’étais à l’atelier de 1 h à 8 h du matin »

Au fil des mois, sa collection s’étoffe. Il recrée notamment le paquebot Mississippi, le pont de Londres, le Tal Mahal, la tour Eiffel, mais également les églises de Butten, Herbitzheim, Montbronn, la chapelle du Kirchberg qu’il offre aux paroisses. Après les maquettes, il réalise des tableaux, toujours avec des allumettes, représentant toutes sortes de motifs ou encore des proverbes.

« Lors de mes expositions, les gens m’en commandent. Récemment, c’était pour l’anniversaire d’une fillette. Une autre fois, une dame, dont le chien est décédé, m’a demandé de représenter un labrador. J’en vends dans toute la France, certaines pièces sont parties à Madagascar »

confie celui qui offre aussi bon nombre de ses pièces remarquables.

Au départ, Jean-Marc Haar se procurait les cartons de boîtes d’allumettes dans les supermarchés. À présent, il les commande sur Internet. Les plans, il les dessine souvent lui-même.

« C’est un passe-temps qui ne me coûte pas trop cher. 25 000 allumettes coûtent 9 EUR, il faut encore ajouter le transport. »

Jean-Marc reverse tout le bénéfice de ses ventes à l’association « Semeurs d’étoiles », créée en 1993 par le père Denis Ledogar, aumônier au CHU de Strasbourg. Elle aide, souvent dans l’urgence, des enfants, des familles, des malades très démunis et soutient des projets en lien avec des hôpitaux de Strasbourg et Haguenau.

Sources :  Dernières Nouvelles d’Alsace du 21 janvier 2016 M.-TH.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation