Blog

Festival « Rock’n’Schirrhein » – Une fin d’année rock’n’roll

Le 30 décembre 2016, les amateurs de rock de la région ont fêté la fin de l’année 2016 en compagnie du groupe Bull Terrier, qui a assuré l’ouverture du festival « Rock’n’Schirrhein ».

rock_schirheim

Formé à Strasbourg en 2011, le groupe Bull Terrier a livré un rock avec des rythmiques hypnotiques, simples et répétitives et une basse très lourde. L’influence musicale du groupe anglais Black Sabbath à ses débuts est indéniable. Les auditeurs ont apprécié cette première partie dynamique offerte par Jo au chant, Nico à la basse, Nico à la batterie, Vince et Yoran à la guitare.

Puis les Charentais de Soundroots sont montés sur scène. Ils possèdent, avec Olivier Guillon, un leader charismatique au physique impressionnant d’ex-rugbyman. Depuis leur dernier passage à Schirrhein, ils ont donné 24 concerts et ont sorti un nouvel album Proud boys. « Nous voulons tourner le plus possible pour donner du plaisir à ceux qui nous écoutent. À Schirrhein il y a un bon public et on adore cela ! », a déclaré le leader du groupe.

Le trio Dirty Deep, qui a assuré la première partie du concert de Johnny Hallyday à Haguenau, était attendu par ses nombreux fans. Viktor Sbrovazzo (chant, guitare et harmonica) avait d’abord entamé une carrière en solo. À Schirrhein, il était associé à Denis et Gilles. Ce trio de Strasbourgeois déroule un blues aux influences éclectiques et très électriques. Sa dernière production enregistrée What’s Flowin’ In My Veins est sortie en avril dernier.

Dirty Deep a donné 100 concerts en 2016. Une tournée a mené récemment le trio dans le Sud des États-Unis. « Dans le Mississippi, état où le blues est né, nous avons été superbement accueillis. Puis, nous avons joué en Tchéquie, en Slovaquie et le 31 décembre pour le réveillon nous serons à Avoriaz ! » avait annoncé le groupe.

Les organisateurs se sont dits satisfaits à l’issue de cette sixième édition. Ils ont réussi leur préréveillon et ont partagé de bons moments de musique avec leurs amis fans de rock.

Joel Dorffer, instigateur de la manifestation schirrheinoise et rocker dans l’âme, a remis un chèque de 1 000 euros à Cathie Schmitt qui représentait l’association Les Semeurs d’étoiles, du père Ledogar.

« Ce chèque servira à alimenter le projet de maison d’accueil pour les familles d’enfants ou d’ados hospitalisés, a-t-elle précisé. L’an passé, l’argent remis par les rockers a servi à Haguenau pour la réfection d’un lieu d’accueil pour les adolescents à l’hôpital de Haguenau. »

Sources Dernières Nouvelles d’Alsace du 3 janvier 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation