Blog

Beaucoup d’émotion au concert hommage d’Eranthis

Il y avait foule à l’église Saints-Pierre-et-Paul pour le concert hommage à Roland Feuerstein, donné par la chorale Eranthis de Barr.

Alors qu’il faisait du vélo entre Saint-Pierre et Epfig où il s’apprêtait à rejoindre un circuit cycliste, Roland Feuerstein a été fauché en 2016 par la voiture d’une jeune conductrice qui sera contrôlée positive à l’alcool.

Il a laissé derrière lui une femme et trois filles de 21, 25 et 29 ans. Toutes les quatre étaient là samedi, un an jour pour jour après la disparition de leur époux et père, de même que le papa, Gilbert, et la maman, ainsi que toute la grande famille des cyclos.


Doumé, le meilleur ami, a pris la parole : « Roland aurait dit : « Salut bisàme ». Et à Denis Ledogar (*): «Merci d’être là, pour ce moment si particulier ».

Dans son discours ému, il a rappelé que, comme Roland, lui aussi avait été admis à Hautepierre en réanimation, au même bloc 40 où il avait reçu les visites de son copain. Lui s’en est sorti « miraculeusement » et a baptisé cette pièce « la chambre miraculeuse ». Roland n’a pas eu droit au miracle. « Il venait de fêter ses 55 ans ».

La première partie du concert a enchaîné des chants lyriques et profanes avec humour et brio. Sur la Petite musique de nuit de Mozart, les choristes ont fait l’inventaire d’une recette de cuisine, dirigés “à la spatule” par une chef (Thérèse Berger) qui avait coiffé la toque.

Les filles de Roland Feuerstein ont rendu un hommage bouleversant à leur père avant la seconde partie du programme : « Ton honnêteté a balisé le chemin de notre vie. Tu as été un phare dans la nuit. Le mot « papa » est beau, tu le portais à merveille, un pur diamant brillant comme une étincelle ».

Alors, le Gloria d’Antonin Vivaldi a jailli avec force pour un écho poignant à la mémoire de l’absent.

Le plateau du soir était offert aux Semeurs d’étoiles du père Ledogar, président de cette association qui aide les enfants hospitalisés au CHU de Hautepierre et leurs familles.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 29 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation