La Troupebadour qui a vu le jour en 1998 sous l’impulsion du maire Jean-Claude Klein, va fêter ses 20 ans.

Les chevilles ouvrières Catherine Clauss et Denise Metzger sont les fondatrices de la troupe et toujours sur scène 20 ans après.

Depuis toutes ces années, la Troupebadour présente régulièrement des vaudevilles ou des pièces de boulevard en français au public toujours plus nombreux d’année en année.

Cette saison, les comédiens vont vous raconter l’histoire de « L’auberge du Caramel », une comédie en trois actes de Jean-Luc Pecqueur, spécialement adaptée par l’auteur pour la troupe.

Des religieuses ont décroché l’autorisation de prendre quelques jours de congé exceptionnels car les locaux de leur congrégation sont en travaux… Mais voilà : faire une réservation dans une auberge n’est pas forcément à la portée de n’importe qui… Et la surprise va être grande, très grande. D’autant que des imprévus surviennent !

Heureusement, le père archevêque qui a autorisé cette sortie exceptionnelle ne connaît que la mère supérieure et pas les sœurs de la congrégation… Mais ce n’est pas très catholique tout ça !

L’impossible rejoint l’improbable

Une pièce un peu déjantée où l’improbable rejoint l’impossible tout en restant pour tout public. Dans la vie, il faut oser.

Cette année, un plateau sera destiné à l’association « Semeurs d’Étoiles » et un autre à l’association « Handi-chien ». et comme le disent si bien les acteurs : soyons fous, on n’a qu’une fois 20 ans !

En savoir plus sur la page Facebook de la Troupe Badour

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 14 mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation