À l’initiative de l’association Festi’Val, les Messagers, qui fêtent cette année leurs 50 ans, ont donné dimanche en fin d’après-midi en l’église catholique Sts-Pierre-et-Paul à Pfaffenhoffen un magnifique concert au profit des Semeurs d’Étoiles qui vient en aide aux enfants malades.

Photo DNA

Dans une église presque comble, le jeune président de Festi’Val, Gauthier Dacruz, a souhaité la bienvenue à l’ensemble des convives, avant que les Messagers n’entame leur tour de chant. Dans un chœur d’église joliment illuminé, les six messagers (Luce à la guitare, Jean-Jacques à la batterie, Emmanuel au clavier et au chant, et les trois chanteurs Claude, Pierre et Joseph – il manquait Gérard, malheureusement souffrant), ont fait voltiger les notes, les voix polyphoniques, avec des chansons intemporelles qui ont recueilli de nombreux applaudissements.

Que ce soit avec un I can’t even walk , un chant profond, lent, émouvant, ou avec un Seek Seek plus rythmé, accompagné des mains du public, ou encore le célèbre Down by the Riverside , les spectateurs ont apprécié les talents de cette troupe dont le succès ne se dément jamais, même après 50 ans.

Adoucir la peine des enfants

Le père Ledogar n’a pas tari d’éloges non plus sur ces « Messagers venus semer les plus belles étoiles dans le cœur des enfants ». Il présentera d’ailleurs, durant la pause, son association Semeurs d’Étoiles créée au sein de l’hôpital de Hautepierre. Une association qui a pour but d’adoucir la peine des enfants.

Elle peut ainsi prendre en charge le séjour de parents en difficultés, voire offrir, comme à cette jeune fille de 14 ans dans l’attente d’une greffe, un billet pour un concert à Zurich.

Le père Ledogar a aussi parlé de ce local mis gracieusement à sa disposition à l’hôpital pour permettre aux enfants malades d’inviter leurs amis, en encore l’achat de ce robot humanoïde qui aide à faire oublier aux enfants la peur d’une opération. Beaucoup d’initiatives qui n’ont pu être réalisées que grâce aux nombreux dons, comme ceux de ce dimanche par le public qui a été remercié pour sa venue.

Une standing ovation

Un public qui pourra encore vibrer lors d’une douzaine de chants au cours de la seconde partie. Notamment avec un très émotionnel Amazing Grace où l’harmonica du ténor Joseph résonnait dans toute l’église. Sans oublier ce fameux medley en fin de concert qui a provoqué une standing ovation avant l’inévitable rappel avec un God knows everything encore une fois longuement applaudi pour le plus grand bonheur de convives enchantés, comme le seront certainement les enfants qui bénéficieront de ce énième concert caritatif des Messagers.

Source :  Dernières Nouvelles d’Alsace du 25 octobre 2018 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation