Category Archives: Hôpital

Des monitorings pour le service de Pédiatrie de Saverne

Le service de pédiatrie du Centre hospitalier de Saverne va bénéficier, dans les semaines à venir grâce à un financement important de l’association « Les Semeurs d’étoiles », d’un dispositif de monitorings centralisés équipant les cinq chambres d’hospitalisation et les deux lits d’UHCD (Phase 1).

Ces douze monitorings individuels ainsi qu’un scope de transport seront reliés à un écran central, situé dans le local de l’IOA (Infirmier(ière) Organisateur (trice) d’Accueil), au niveau de l’accueil Urgences enfants et secondairement de l’infirmerie de l’unité d’hospitalisation (Phase 2).

Ils vont permettre l’optimisation de la surveillance et de la sécurité des soins des enfants hospitalisés, dans leur chambre ou lors d’un transport pour examen complémentaire.

Le service de pédiatrie de Saverne est le seul à posséder un service d’urgence enfants supervisé par un pédiatre H24, 7j/7 et une néonatologie reliée à une maternité de niveau 2 pour tout le territoire Nord-Ouest de l’Alsace. Il est aussi référent de recours pour le Centre hospitalier de Sarrebourg.


Cette aide nous permet de poursuivre notre développement permanent dans les projets médicaux au service des enfants malades, de partenariats avec les HUS (onco-hématologie, pneumo-allergologie, gastro-entérologie, néphro-pédiatrie…), d’innovation et de modernisation, pour occuper à terme une position de référent du territoire.

Isabelle THOMANN
Cadre de santé – Service de pédiatrie

Des fauteuils – lits pour les parents

Le fauteuil permet, une fois déplié, au parent de passer la nuit

L’enfant hospitalisé est particulièrement vulnérable. Pour mieux vivre son parcours de soins, il doit pouvoir bénéficier de la présence rassurante de ses parents à toute heure de la journée et de la nuit.

Dans cet objectif, les Semeurs d’Etoiles ont financé l’acquisition de 18 fauteuils convertibles en lits pour faciliter le séjour du parent accompagnant.

Conçus pour s’adapter dans les chambres, ils sont simples à déplier et confortables. Ils ont été répartis dans différents services du pôle pédiatrique au CHU de Hautepierre.

Des livres pour la fratrie

Au sein de l’Equipe Régionale Ressources de Soins Palliatifs Pédiatriques, les enfants rencontrés sont confrontés à leur maladie grave ou à celle de leur fratrie. Ils se sentent parfois perdus, noyés par ce milieu médical où les paroles et les actes sont si loin de leurs préoccupations.

Les livres de jeunesse, avec leurs images et leurs mots simples sont un support de dialogues, d’informations, d’échange et de partage d’émotions. Ce sont des instruments qui permettent d’une part à l’enfant de créer une passerelle entre leur réalité et leur imaginaire mais aussi du lien et du temps avec celui avec qui ils partagent leur lecture.

Grace à leur don, l’association Semeurs d’Etoiles a permis de mettre à la disposition des familles quelques ouvrages différents avec lesquels le personnel aime travailler (adaptés selon la situation ou l’âge de l’enfant), à offrir et laisser à l’enfant, et à sa famille, pour lire et relire selon les besoins ou envies mais aussi un objet, comme une trace d’un moment de vie difficile mais plein de souvenirs.

Musique et santé

L’association Semeurs d’étoiles finance des interventions de musicien dans les services de pédiatrie, réanimation pédiatrique et aux soins continus de pédiatrie de l’hôpital de Hautepierre dans le cadre d’un programme « Musique et santé ». 

des actions au CMCO de Schiltigheim

Grossesse et sport :

Le CMCO et l’hopital de Hautepierre proposent  pour les femmes enceintes des activités douces dans le cadre de la prévention d’hépathologie (les maladies du foie) pour les accouchements et les bébés.

Cette prise en charge spécifique permettra à ces futures mamans de présenter moins de pathologies, moins de diabète et rentre dans une meilleure prise en charge en terme de santé publique.Il permet également un accès à une activité à des mamans précaires n’ayant pas de moyens.

Après la naissance, des séances de gym poussettes seront proposés avec les bébés.

Une série d’activités financé par les Semeurs d’étoiles et assurées par les professionnel de l’ASPTT Strasbourg.

Massimo :

 Un matériel qui permet à un nourrisson de rester auprès de sa maman, après une césarienne notamment, sans être séparé de celle-ci.

En effet, ces appareils, installés aux pieds du nourrisson, permettent de capter à distance, tous les signes vitaux du bébé, tels que la saturation par exemple.

Ils sont utilisés dans le cadre d’une césarienne bienveillante, permettant à la mère de rester avec son enfant après l’accouchement, sans qu’ils ne soient séparés, et sans danger ni pour la mère, ni pour l’enfant. Car nous savons tous que les premiers moments entre la mère et l’enfant  sont cruciaux à la naissance.

Or, ces enfants sont très souvent séparés de leur mère dès la naissance, le temps que celle-ci puisse recevoir les soins liés à la césarienne.

Les Semeurs d’étoiles en ont financé 8 mis à disposition du CMCO de Schiltigheim. l’âge adulte.

Salle d’accueil pour les enfants décécés

Un espace pour accueillir les familles qui viennent de subir le décès de leur bébé a été soutenu par les Semeurs d’étoiles.

Lunettes virtuelles à Hautepierre

Gants, scalpels, ciseaux… et pour les patients, casques de réalité virtuelle ! L’équipement du bloc opératoire s’enrichit d’un nouvel objet inattendu sous l’impulsion d’une start-up strasbourgeoise, qui lance des outils pour faciliter la vie des anesthésistes hypnothérapeutes. 

Sachant que 12 millions d’anesthésies sont pratiquées chaque année en France, la généralisation de ces casques de réalité virtuelle pourrait permettre aux hôpitaux de réaliser des économies, en ouvrant la porte à davantage d’opérations en ambulatoire, réduisant les frais de séjour des patients et les quantités de médicaments antidouleur utilisées.

Les Semeurs d’étoiles ont financé, grâce à vos dons des lunettes virtuelles au service de chirurgie digestive des Pr Rohr et Brigand permettant de réduire de 25 % la dose d’anesthésique et de 20 % la durée d’hospitalisation.