Blog

Rencontres au Mont St Odile

DL_conférence

L’aumônerie des collèges et lycées des Vosges du nord regroupe les professeurs de religion de la zone géographique de Wasselonne à Sarre-Union et organise quelques sorties durant l’année scolaire.

Les 5es des collèges Les Sources et Poincaré de Saverne, Léonard-de-Vinci de Marmoutier, Tomi-Ungerer de Dettwiller et Marcel-Pagnol de Wasselonne, ont été invités à vivre ensemble un dimanche à la découverte du Mont Sainte Odile. Le sanctuaire est religieux, historique et culturel. Les jeunes 5es, « chercheurs et explorateurs » dans le programme du cours de religion, avancent dans leur vie et dans leur scolarité en s’ouvrant à de nouvelles connaissances et expériences. Ainsi, s’intéresser à sainte Odile, canonisée par le pape Léon IX au XIe siècle et proclamée patronne de l’Alsace par le pape Pie XII en 1946, correspond à la recherche de sens pour les jeunes élèves.

Répartis en groupes et accompagnés par leurs professeurs, les jeunes explorateurs, munis d’un carnet d’informations et de questions à solutionner, s’élancent sous la pluie dans la matinée, d’un endroit à l’autre. Les uns descendent vers la source miraculeuse, les autres découvrent le mur païen. On voit des jeunes dans les chapelles à décrypter les mosaïques et inscriptions latines – dans la basilique à observer l’adoration perpétuelle – devant le cénotaphe du duc – devant le sarcophage originel d’Odile – sur les terrasses à observer le cadran solaire géographique unique au monde, à comprendre les détails de la statue de la sainte – au chemin de croix extérieur en céramique polychromée à compter le nombre de stations – devant la grotte de Lourdes.

Les jeunes croisent le célèbre Denis Ledogar et son association « Semeurs d’étoiles ». Certains rejoignent la messe des pèlerins pour entendre son message de vie et d’espérance. Le Mont récemment rénové est comble et le rendez-vous inattendu se passe dans un couloir. L’échange avec l’aumônier de l’hôpital de Hautepierre qui accompagne des enfants, ados, jeunes et adultes hospitalisés pour des raisons graves, est fort intéressant. Denis se passionne pour les humains et Dieu, il raconte des vies brisées à reconstruire, il évoque l’isolement, la maladie, le handicap, la culpabilité, la souffrance et ces incroyables étoiles au coeur de cet univers. Il demande aux jeunes de « ne jamais abandonner un copain hospitalisé » mais d’utiliser leurs modes de communication – SMS- e-mail- pour rester en lien et entourer l’enfant isolé.

Venus pour un témoin chrétien du VIIe siècle – Sainte Odile (660 -720)-, les jeunes ont rencontré un grand témoin d’aujourd’hui en la personne de Denis Ledogar (assomptionniste – aumônier – anesthésiste). Un quart d’heure de pause pour circuler librement, passer à la boutique ou caresser l’âne des semeurs d’étoiles et c’est déjà l’heure de rentrer, sous un soleil radieux et un beau ciel bleu.

DNA du 12 Octobre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation