Blog

A Neewiller-près-Lauterbourg, une marche de nuit pour semer des étoiles

Samedi soir, environ 140 personnes ont participé à la 4e marche nocturne de Neewiller, organisée au profit des Semeurs d’étoile, l’association qui accompagne de multiples façons les enfants atteints de pathologies lourdes.

Un groupe local au départ : Sylvie Zolt et Janine Knaub de Mothern Gérard et Fabienne Helffrich de Scheibenhard et Gaby Ackerman de Buhl. PHOTO DNA

C’est un maire heureux qui saluait samedi soir les participants dans l’entrée de la salle polyvalente de Neewiller, avant leur départ pour la marche nocturne, qui s’annonçait humide.

Benoit Baumann avait en effet de quoi être satisfait devant la mobilisation conjointe de l’ensemble des associations du village pour l’événement.

Un bracelet fluorescent

Et c’est Monique Lichteblau, une de ses adjointes qui avait eu l’idée d’une telle marche, voilà quatre ans. Depuis elle organise cet événement, entourée d’une équipe d’une trentaine de bénévoles. Elle explique que pour la seconde fois consécutive, les recettes de la soirée iront aux Semeurs d’étoiles, une association qui avait marqué les esprits, lors d’un concert de la chorale Sainte-Cécile il y a quelques années. Le discours de Denis Ledogar, le fondateur et la figure emblématique de la structure, qui était alors venu en personne, avait particulièrement ému.

Avant leurs départs, échelonnés de 17 h 45 à 18 h 30, les courageux participants ont été équipés d’un petit bracelet fluorescent, qui les signalait aux automobilistes.

Au départ de la salle polyvalente, les chemins de terre du trajet se dirigeaient vers Niederlauterbach pour culminer sur les hauteurs d’Oberlauterbach avant de revenir au point de départ. Sous un ciel étoilé, la vue y est habituellement magnifique, mais avec la météo du jour, c’est à la lumière de petites lampes frontales que chacun a dû trouver son chemin. Le vin chaud servi à mi-chemin a donc particulièrement plu aux participants, originaires surtout des villages alentour, même si certains, ont fait près de 60 km pour « marcher dans la gadoue », comme Francine et Marie-Josée, venus de Gambsheim et de Herrlisheim et qui demeuraient souriantes à l’issue de l’exercice.

La soirée s’est achevée avec la soupe de Théo, une soupe de légumes particulièrement savoureuse : un mets à la dénomination mystérieuse pour les personnes qui n’habitent pas les environs, mais dont la seule évocation suffit aux locaux pour savoir qu’ils vont faire bonne chère.

Un robot humanoïde

Eric Chenal, coordinateur de l’association les Semeurs d’étoile et Eliane Fiegel, une bénévole, ont également participé à la marche. Ils sont venus de Saverne pour parler de leur association, fondée en 1993 autour de l’hôpital d’Hautepierre.

L’aménagement de salles pour l’accueil des parents, le partenariat avec les maisons MC Donald qui hébergent les parents à proximité des hôpitaux, plus récemment la mise à disposition d’un robot humanoïde qui détend les enfants, le financement de rêves d’enfants en fin de vie et parfois aussi malheureusement des enterrements, sont autant d’axes sur lesquels intervient leur structure.

Ils ont aussi lancé un appel pour trouver des bénévoles qui pourraient être des courroies de transmission pour les événements locaux.

La municipalité de Lauterbourg a d’ores et déjà décidé de consacrer en 2019, un fil rouge d’événements caritatifs destiné à cette noble cause.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 14 janvier 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation